Introduction

Motif : Les bras que l’argent peut offrir.

“L’ANTAR, c’est un peu le black-water du surnaturel.” — Alester McLorg (Haut Directeur des Finances de la HARP).

Cette organisation est reconnaissable par son logo, souvent décrit comme un bouclier argenté avec un triangle inversé en son centre.

L’ANTAR, dans le jeu des agences, est certainement l’une des plus puissantes organisations à échelle internationale. Pourtant, c’est aussi la plus différente de toute.

Elle ne protège pas particulièrement l’humanité du surnaturel, comme le fait la HARP ; elle ne travaille pas à reverser l’ordre du monde comme le fait l’UDN ou encore le Verum Nobis…

Au service des riches

On pourrait considérer l’ANTAR comme une armée secrète au service des très riches. Leur position en est même affecté, car contrairement aux autres agences, l’ANTAR a une existence dans l’esprit du public, seule l’usage du surnaturel en est secret.

Littéralement parlant, cette organisation fonctionne sur le principe d’un groupe mercenaire, concluant des contrats, sans trop de regard pour l’éthique ou la morale. C’est le cœur même de leur économie.

Fonctionnement

Ils s’organisent en Escouades Mercenaires, aussi nommés E.M. Les services de ces derniers sont négociés en contrats à l’aide d’Agents Commerciaux, les A.C.

Il existe une hiérarchie fonctionnelle entre les E.M. visible dans leurs noms.

Par exemple, l’E.M. Rhino, en plus d’être la plus crainte, est spécialisée dans les missions de protections et de destructions. L’E.M. Scarabée est réputée à l’inverse, non pas pour le combat, mais l’espionnage. Puis arrive l’E.M. Loup, plus souvent utilisé pour des contrats d’enlèvements.

Il existe une trentaine d’Escouades Mercenaires. En revanche, ils ont aussi les Légions Mercenaires (L.M.), et là l’usage est différent. Car si une E.M. sera composé de 3 à 9 mercenaires, la légion sera composée de 80 à 300 agents, formés brièvement pour servir d’armées à leurs clients.

Les L.M. sont numérotés, on parle, par exemple de 12e Légion Mercenaire, ou de 7e Légion Mercenaire. Ces derniers ignorent tout du surnaturel dans l’ANTAR, car ils n’ont pas besoin d’être au courant.

Forces

L’ANTAR est centré sur le militaire, néanmoins, ils ont quelques capacités scientifiques qui leur permettent, comme la HARP, de comprendre le surnaturel sous le biais de la Physique de Klaus.

Par ailleurs, ils récupèrent les Altérations ; non pas pour les sécuriser, mais pour pouvoir s’en servir comme d’une force lors des missions.

Ils ont aussi pour réputation d’avoir des croiseurs maritimes très résistants, dont un nommé la Forteresse, qui est la seconde base la plus importante de l’ANTAR.

Relations

L’ANTAR est en général considérée comme assez neutre par la plupart des organisations. Mais, depuis sa fondation, elle a toujours été la plus grande rivale que la HARP ait eu.

Bien au-delà de ça, elle est la cible d’une organisation cousine, Sorrow, une organisation au service des opprimés et de la Justice, considérant l’ANTAR comme l’arme utilisé par les oppresseurs.

Origine

Tout n’est pas très clair à ce sujet. Si on sait que comme le Verum Nobis et Sorrow, c’est l’un des fragments d’une ancienne agence nommée le CETUS. On ignore beaucoup de chose.

Par exemple, le choix du nom “ANTAR” ne semble pas être un acronyme. Et le peu de significations qu’a ce nom vient de théories émises par les agents d’autres Factions.

La plus connue, c’est Antaria, qui serait le nom de la base du CETUS où l’ANTAR aurait pris forme, avant de se mutiner et faire groupe à part. Si cette théorie est la favorite de tout le monde, elle manque de sens, car la base Antaria serait en réalité un mythe.

D’autres pensent, que le nom viendrait de Tarna Holtzmann, le fondateur de l’ANTAR.

D’autres affirment que c’est l’Altéré Darmant Assavalasi qui serait derrière ce choix, en plus d’être le vrai créateur de l’agence.

Mais une autre théorie, qui cours depuis les années 90, part de l’idée que l’ANTAR soit en réalité une initiative poussée par la Anton Corp, et plus spécialement Maya Anton, la femme d’affaire contrôlant la “A.Corp”.

Et si vous commencez à écouter les bruits de couloirs, vous vous apercevrez très rapidement que l’ANTAR possède, non pas une, mais des dizaines d’origines possibles.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments