Introduction

Motif : Nous sommes l’ultime rempart.

La HARP (Haute Agence de Recherche en Paranormal) est une organisation financée par l’ONU dans le but d’assurer la protection de l’humanité contre le surnaturel, mais aussi son étude.

Rôle & Objectif

La HARP considère le surnaturel comme une menace pour l’espèce humaine, mais restent assez nuancé. Ils ont parfaitement conscience que tout ce qui est paranormal n’est pas mortel ou dangereux. Ils marquent ainsi une différence entre les Altérations et ce qu’ils nomment Altérés (Humain avec des dons surnaturels).

Ils servent d’ultime rempart entre le chaos et la civilisation. Certains, dans l’agence, sont suffisamment zélés pour croire que sans eux, le monde pourrait courir à sa perte.

Mais depuis les années 1975, ils ne s’occupent plus qu’exclusivement du surnaturel, mais aussi des agences rivales qui peuvent menacer l’ordre en place. La HARP surpasse donc sa simple position d’Agence spécialisée dans le surnaturel, en décidant de s’impliquer politiquement dans la défense des pays de l’ONU.

Ressources Financières

Modèle entre 1960 et 1991 : Alite Vohnstaten (Fondatrice) avait négocié le financement de l’ONU annuel, de sorte que la HARP puisse anticiper les besoins en science et en arme, mais aussi en locaux pour confiner les Altérations. Mais ce modèle avait ses lacunes, surtout avec l’arrivée de Jonathan Price (3e Directeur de la HARP) qui piochais régulièrement dans les caisses de la HARP, et avait réussi l’exploit de frôler la banque route.

Modèle actuel : Depuis 1992, peu avant le départ de Lydia Tran (4e Directrice de la HARP, et actuellement DQG-1), une mesure phare voit le jour afin de réformer globalement le mode financier de l’Agence. Lydia a passé des mois entiers à renégocier les accords conclus avec l’ONU pour autoriser des demandes de ressources supplémentaire par projet, ce qui permet globalement de financer des initiatives internes visant à augmenter l’efficacité de l’Agence.

Mais elle va encore plus loin avec la création du service de protection et de renseignement avancée. En plus de nativement protéger les pays de l’ONU, n’importe quel état peut demander la protection renforcée de la HARP en participant à son financement (même pays hors ONU ou OTAN).

Militaire

La HARP est fournie militairement par l’OTAN, mais depuis 1991, elle forme aussi ses propres agents, ce que Lydia Tran considérait comme une mesure de sécurité devant approcher l’agence de l’indépendance.

Ainsi, les Agents Berserkers sont devenu à la fois la spécialité de la HARP, l’une des mesures phares de Tran, en plus d’être la force de combat la plus redoutée de l’Agence.

L’organisation est divisée en quartiers généraux (nommés QG), leurs directeurs sont surnommés les DQG-X (X = numéro attribué au QG). On compte 8 QG entre 1980 et 2018, puis un neuvième est mis en place. Ces 8 DQG font partie du grand conseil de direction de la HARP, avec les Hauts Directeurs Sectoriels (les HDS) : nommé le Corseize.

Science

La HARP accorde une grande importance à la recherche et la compréhension des phénomènes surnaturels. Ils recrutent donc les meilleurs à travers le monde. Leur principal objectif est de percer les secrets de la Physique de Klaus (Théorie du Voïd, expliquant le surnaturel).

Renseignement

La HARP possède un vaste réseau d’information leur permettant de tout savoir sur tout le monde (ou presque) grâce à des agents placés stratégiquement dans le monde. Renforcé en 2007 par Edwin Anton (6e Directeur de la HARP) avec l’E.o.G. (Eye of Gods), créé avec l’aide de son frère et Haut Directeur Recherches & Développement de l’époque, le Professeur Charles Anton.

L’E.o.G. sniffe les informations détenues par toutes les agences nationales de renseignement, mais va encore plus loin en plaçant sur écoute toute personne possédant un téléphone, un ordinateur ou tout appareil de télécommunication. Idem avec les caméras de surveillances du monde entier, qui peuvent passer sous le contrôle de la HARP n’importe quand, grâce à cette technologie (critiquée à l’ONU).

Certains soupçonnent Edwin d’avoir possédé un prototype de l’E.o.G. avant même d’intégrer la HARP, ce qui expliquerais pourquoi ce dernier était considéré comme le meilleur agent du pôle renseignement entre les années 1993 et 1999, avant d’assurer le poste de Haut Directeur du Renseignement entre 2000 et 2006.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments