Les Holokons

Général

Les Holokons sont des créatures psioniques extrêmement dangereuses rôdant près d’endroit favorisant la dépression, la nostalgie, le désespoir ainsi que la folie, dont ils se nourrissent de leurs victimes jusqu’à ce qu’ils deviennent des coquilles vidées de toute émotion. Il n’est pas rare d’en croiser rodant dans les Hôpitaux Psychiatriques, mais aussi dans les zones chargées en évènements négatifs.

Les Holokons

Les Holokons

Type : Créature
UK : 43 000.

Spécificité : Dons psioniques et télépathique.
But : Se nourrir d’ondes cérébrales.

Description physique

Les Holokons ressemblent à des spectres portant des capuches, ainsi qu’un long tissu noir et opaque. Leur visage est impossible percevoir. Pareil pour les bras ou les jambes dont ils ne sont pas pourvus. Ils glissent sur le sol et peuvent parfois se confondre avec les ombres et dans le noir. En réalité, il n’y a rien sous le tissu, ce ne sont que des ombres psioniques affamées par les ondes cérébrales.

Pouvoirs

À proximité d’un Holokon, un être humain aura des hallucinations auditives allant de chuchotements à des voix connues, tel que celle de leur propre subconscient, participant peu à peu à les enfoncer dans leur mal être. Certaines hallucinations peuvent être visuelles. Et dans les deux cas, toute dégradation de la santé mentale d’une cible du harcèlement d’un Holokon est signe que celui-ci perd peu à peu ses capacités cérébrales… pouvant aller jusqu’à entrainer la destruction même de la pensée et de l’émotion chez l’individu.

Méthode

Ils ciblent des personnes ayant des traumas importants, puis, quand un est à leur goût, ils s’y accrochent, débutant la phase de harcèlement. Ils rôderont, installeront chez leur victime la sensation désagréable que quelqu’un est derrière eux, tout le temps. Où que la victime aille, l’Holokon le suivra. Plus le harcèlement continuera, plus la victime aura des hallucinations… plus ses pensées deviendront sombre jusqu’à ce que la folie s’installe, puis une dépression d’une très rare sévérité. Ce sont les deux dernières phases avant que la victime perde simplement la motivation de bouger, soit déconnecté de son propre cerveau… devenant un légume. Quand cela arrive, c’est que l’Holokon a fini de se nourrir.